Positions adoptées à l’AG du 15 octobre

À l’issue de l’Assemblée générale qui a eu lieu ce mercredi 15 octobre, il y aura une journée de GRÈVE ce VENDREDI 31 OCTOBRE, et ça s’applique à tous les cours des sigles ALL et ESP. Cela touche donc les cours ALL2110 Traduction allemand-français, ALL2321 Panorama du cinéma allemand, ESP2700 Introduction à la traduction hispanique et ESP2710 Traduction espagnol-français 1.

Voici la position qui a été adoptée:

Considérant que les coupures dans les derniers budgets des gouvernements libéral et péquiste touchent directement à la qualité de l’éducation et des services des cégeps québécois tout en poussant les administrations locales à augmenter les frais afférents;
Considérant l’offensive des gouvernements contre les services publics et les droits syndicaux;
Considérant l’imminence des négociations du secteur public, le projet de grève sociale pour le 1er mai et la lutte contre le démembrement des systèmes de retraite;
Considérant que le projet de loi 3 vise non seulement les retraites des employé-e-s municipaux mais aussi les droits syndicaux fondamentaux des travailleurs et travailleuses;
Considérant qu’avec la fréquence de leurs impositions, les lois spéciales n’ont plus de spéciales que le nom;
Considérant que les coupures et compressions dans le système de santé, notamment par la fusion de centre de services de proximités (CSSS), accentue une inégalité fondamentale entre les individus en condamnant les plus pauvres à une précarisation de leur propre vie;
Considérant que les coupures et hausses de frais dans le système d’éducation et d’autres mesures comme l’abandon de la formation générale dans les CÉGEPs mène au démantèlement dudit système et à sa marchandisation;
Considérant que la mise en place d’un comité de révision permanente des programmes sociaux, mis en place cet été, démontre une volonté dans le long terme de se débarrasser des devoirs sociaux de l’État;
Que l’AEDDLM considère les coupes en éducation, en santé et dans les services publics en général comme un processus de réorientation des fonctions de l’État, où celui-ci ne se considère plus comme au service de la justice sociale et du bien commun mais comme un facilitateur de la marchandisation et de la privatisation du réel;
Que l’on lance une campagne contre l’austérité.
Que cette campagne s’articule sur deux axes :
1. Lutte contre l’austérité en santé, en éducation et dans les services sociaux (coupures, gel des embauches, hausses de frais, privatisation et marchandisation)
2. Droit syndicaux (lutte contre la réouverture des conventions collectives, l’attaque contre les régimes de retraites et contre les lois spéciales).
Que le discours de cette campagne pose le problème de l’austérité, non pas comme une fatalité mais bien comme un projet idéologique de démantèlement des services publics.
Que l’on participe et finance le comité Printemps 2015 UdeM.
Que l’on participe au comité national Printemps 2015.
Que l’on fasse la promotion de cette campagne auprès des syndicats, associations étudiantes et groupes communautaires et que l’on appelle à la formation de comités Printemps 2015 dans l’ensemble des institutions d’enseignement et lieux de travail du Québec.

Que l’AEDLLM appuie le mouvement de grève social du 1er mai 2015.
Que l’AEDDLM entre en contact avec les autres Associations militantes de l’UdeM en vue de la création d’une campagne locale À nous l’UdeM!
Que l’AEDLLM incite les autres associations étudiantes de l’UdeM à faire campagne conjointement pour revaloriser les professions des humanités et de l’éducation.

________________________________________
Considérant les effets de l’austérité sur notre propre université et ses conséquences sur la qualité de la formation universitaire et des services aux étudiant-es;
Considérant l’ampleur des attaques des gouvernements contre les services publiques et les droits syndicaux;
Considérant l’imminence des négociations du secteur public, le projet de grève sociale pour le 1er mai et la lutte contre le démembrement des systèmes de retraite;
Considérant que cette période est propice à un front commun entre les étudiant-es et les travailleurs-euses et les sans-emplois contre les politiques d’austérité du gouvernement québécois;

Automne 2014
Que l’on participe à la manifestation du 31 octobre contre l’austérité.
Que l’on tienne une journée de grève pour la manifestation du 31 octobre.
Que l’on tienne une assemblée générale en vue de tenir une journée de grève pour la journée de perturbation nationale à la mi-novembre ainsi que pour la journée d’actions locales fin novembre.
Que ces trois journées soient posées comme des ultimatums au projet d’austérité et comme menace d’une grève reconductible en mars prochain.
Que l’on considère la manifestation contre l’austérité du 31 octobre, ainsi que celles à venir, comme les premières étapes d’une escalade des moyens de pressions.
Hiver 2015
Que l’on tienne une assemblée spéciale début février pour juger l’état de la situation.
Qu’il y ait mobilisation en vue de votes de grève reconductible en mars.
Que l’on participe à la manifestation nationale qui aura lieu fin février, début mars
Que l’on appuie le mouvement de grève sociale du 1er mai 2015.

Si vous avez quelques questions que ce soit, n’hésitez pas envoyer vos questions à l’exécutif à l’adresse suivante asso.dllm@gmail.com ou encore passer au local de l’association étudiante (C-3144) et nous faire part de vos interrogations en personne! En plus on a du café gratuit! VENEZ DONC NOUS VOÈRE. 🙂

Poster un commentaire

Classé dans Assembée, Positions

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s